Quotations
Registration Newsletter
Donate
Thank you for your support at French Writers Worldwide
Login
French Writers Worldwide
Abdelmajid Benjelloun
Abdelmalek Rochdi
Alaa al-Aswany
Alain Flayac
Alban Desire AFENE
Alexandre Depouzier
Andrei Makine
Anita Baños-Dudouit
Annie-Gardet
Arnaud Delcorte
Ask your questions
Audrey Ferraro
Bernard Leclaire
Caline Henry Martin
Caroline De Mulder
Charlie Bregman
Charline Effah
Chris Simon
Colette Fellous
Cristina fdjesus
Damien Personnaz
Daniel Leduc
Daniel Pagés
Diane Laure Okounde Simbou
Dominique Lancastre
Dorothee Leconte
Edna Merey Apinda
Elie Naleska
Elisabeth Charier
Eric Mansfield
Fabienne Vereecken
Fatou Diome
Fidji Broustet
Florian Rochat
Francine Grimard
Fulvio Caccia
Gaby Ferréol
Geneviève Francius
Ghislaine Sathoud
Guy Watine
Ian Surraville
Jacques Cauda
Jale Arditti
Jean-Fabien
jean-Jacques dupont-yokhanan
Jeanne Benameur
Jeffrey Littrell
Jibril Daho
Jocelyne Saucier
Julien Lootens
Khalid El Morabethi
Leliana Stancu
Lotis
Louise-Minster
Luc Lavoie
Luc Merandon
Marc KABA
Marcel Zang
Marie Cholette
Marie Fontaine
Marie Laberge
Marie-Christine Dehove
Mélanie Talcott
Michel des Fontanes
Monique Longy
Myriam Salomon Ponzo
Nadir Kateb
Nassim FERRADJI
Nassima Terfaya
Nathalie SOHOU
Nicolas Clément
Nina Minizen
Nourédine Zahri
Omar Tarawneh
Pablo Poblète
Pascal Marmet
Pascal Querou
Pascale Madeleine
Pascaline Alleriana
Patricia Oszvald
Patrick FORT
Patrick-Durand-Peyroles
Pie Tshibanda
Quraishiyah Durbarry
Raphael Confiant
Rémi Devay
Robert Notenboom
Romain Monnery
Sabir Kadel
Salome Mulongo
Samputho Nantarayao
Sandra djadi
Sandrine Virbel
Seddik Mahi
Serge Lapisse
Shantalh
SILVA Frédéric
Sona Reel
St Antoine de la Vuadi
Susie Morgenstern
Sylvain Bergogne
Sylvie Arnoux
Tanya Leroy
Teklal Neguib
Thierry Ledru
Thomas Galley
Verneuil Rémy
Vladimir Nicolas
Wictorien Allende
Worr Berstein
Yano Las
Yassir Mechelloukh

The painter

User Rating: / 0
PoorBest 

 

 

© Gehard Demetz

 

« J’habite une blessure sacrée, j’ habite des ancêtres imaginaires,

j’habite un vouloir obscur.. »

 

 

"Le peintre"

de Nicolas Clément

 

« Matteli le commissaire, et son ami Ovalie s’assoient et posent devant eux le tableau saisi chez le boulanger Delorme.

- ça te dit quelque chose, ce paysage, à toi, Ovalie ?

- Tu sais : un lac, des sapins, une barque sur laquelle se trouve une femme tenant dans ses bras un enfant, ça n’a rien d’exceptionnel.

- Tu crois que c’est une toile qu’on achète en gros ou que c’est vraiment une œuvre unique, peinte par une seule personne ?

- A mon sens, il s’agit d’un tableau peint par quelqu’un, pas d’une réplique à tirage industriel. Regarde la signature, la lettre D avec cet éclair dessus, c’est bizarre, ça aussi ! »

 

Le lecteur vient de tourner la dernière page de ce roman…

Un silence profond l’envahit…

Le réel lui est entré par la bouche, les yeux irrités et humides…

Une pluie de larmes  ruisselle sur la toile, rejoignant l’eau douce du lac…

Les cheveux d’une femme vue de dos, muette au loin dans une barque endormie sur l’horizon …

Un jeune homme les bras tendus sur le rivage…

Si le ciel existe peut-être la retrouvera-t-il dans une autre vie ?

 

Avec Nicolas Clément l’expression « plus vrai que nature » prend tout son sens. Ce roman   a  pour objet la reproduction la plus parfaite d'un visuel, au point de pixéliser la trame du récit, mimétisme de la toile. Il dépeint des contextes, des situations, dans le feu de l’action, rien n’est laissé au hasard, un récit basé sur le culte du détails, un rendu minutieux de la réalité policière.

 

Quatre tableaux, qui sonnent les quatre coups de théâtre !

Changement de lieux , retournement de point de vue, situations imprévisibles qui créent l'évènement. 

Le contraste vient de l’exigence du Peintre lui-même, l’œuvre  picturale veut établir un constat du monde presque photographique, qui induit une technicité perfectionniste d’ un labeur prémédité de plusieurs centaines d’heures.

Mais cette oeuvre dérange par sa neutralité. ne devrait pas être une source d'émotion pour qui que ce soit, encore moins pour le commissaire, et la juge d’instruction.

 

lacbonnetage1

Les histoires apparemment les plus simples sont souvent les plus complexes.

Bientôt les évènements vont se précipiter de façon inattendue, et deviendront les rétro-projecteurs de la conscience !

Matteli et le lieutenant Hayois  composent une partie de la brigade criminelle, Ils auditionnent toujours à deux le plus souvent possible, l’un questionne, et l’autre retranscrit.

Une formule qui leur permet d’éviter d’être pris en cause individuellement sur leurs méthodes d’audition et de resserrer ce lien qui les unit, dans la vie comme dans les enquêtes.

Pour eux, une affaire non résolue, ce sont des nuits sans sommeil, du stress, de l’insatisfaction, une remise en cause totale de leur valeur personnelle, de leur engagement, c’est aussi affronter le regard accusateur des familles des victimes.

L’œuvre picturale en fond d’écran sur leur téléphone portable semble être le meilleur moyen de poursuivre le meurtrier qui les précède. Le roman policier naissant ne serait donc que le versant fictionnel de ces récits de crimes et de délits que l’auteur lui-même côtoie dans son activité professionnelle de détective.

 

Voilà un ' rompol ' dont le héros est ancré dans l'univers diégétique, le meurtrier participe physiquement, au mépris de sa vie, aux diverses transformations de l'histoire.

Les états d’âme du peintre lui sont précieux, ils cristallisent l’élargissement de son horizon,  le rendent plus fort, et plus en paix avec lui-même lors des dialogues qu’il a avec ses futures victimes :

« - Que me voulez-vous ?

- Rien , si ce n’est vous offrir un tableau ;

- Je peins, Mr.F., je peins un peu grâce à vous. »

ou encore :

«- Qu’allez-vous faire de mon tableau ? »

Un jeune homme qui maîtrise ses nerfs et gère ses émotions sans aucun doute depuis des années, qui transpose sa rage pour ne pas perdre son bon sens, sa perspicacité, et son discernement.

 

Le diagnostique des experts des Beaux Arts de Lyon est formel :

« - Je vous confirme mes premières impressions. Le peintre est le même. Le coup de pinceau est excellent. La peinture utilisée est de composition similaire. La comparaison par superposition des clichés démontre une grande méticulosité, un grand calme, et une grande précision.

- Vous affirmez donc que ce gars a peint deux tableaux totalement similaires ? demande Hayois.

- A quatre-vingt-dix pour cent, oui , il n’est pas arrivé à reproduire à l’identique la signature. Pourquoi, je ne sais pas. » La question qui tue.

 

Matteli est un flic bien qui a toujours été attaché à la présomption d’innocence. Il sait que trop souvent, la liberté de la presse devient une véritable condamnation pour un présumé coupable.

Son sang ne fait qu’un tour, en lisant le Républicain Lyonnais et son titre équivoque :

« Encore deux peintures et c’est fini ! » Un article épluché par les deux compères de la Criminelle, dans lequel ils apprennent que le meurtrier quittera le monde des Beaux Arts après deux derniers meurtres … il reconnaît être l’auteur des deux premiers crimes.

En attendant une réaction rapide de l’auteur ou de témoins pour enfin faire avancer l’affaire , Matteli vit l’instant présent avec un grand bonheur et ne rechigne pas de retirer sa cravate devant la robe de chambre soyeuse de Mme Le juge, en nuisette et  porte-jarretelle noir, claquant la porte avec son pied et l’embrassant goulûment. Les lasagnes sont prêtes ! Et lui aussi. Un roman policier un peu franchouillard…

Le socle spéculatif de ce roman de laboratoire "Henri Laborit", est un genre qui repose sur les interrogations du lecteur ! Le canevas bien ficelé loin d’être de la paralittérature,  n’oppose pas le fictif au réel. 

L’imagin’art fait partie de l’énigme inaugurale du héros peint par lui-même, tandis que les qualités de réflexion des policiers et leurs aptitudes à raisonner  font progresser l'intrigue, tout en laissant le lecteur interrogatif et indécis…N’importe qui peut-il devenir un monstre sanguinaire ?

«  Je pense à une découverte récente, une révélation sur son passé a changé le cours de sa vie. Je pense que cet homme ou cette femme, coulaient des jours paisibles de Français moyen, tranquille, discret, sans histoires, et que d’un coup tout a changé. Une découverte inattendue, une rencontre ou tout autre fait à déterminer, l’a bouleversé. Il n’a pas dû réagir tout de suite, mais a ruminé cette nouvelle, cette mauvaise nouvelle. Il a cherché comment lutter contre sa colère, comment réparer la souffrance, qui lui a pété à la gueule. Sa seule réponse a été la mort, la vengeance. Oui c’est ça, la vengeance ! Il tue, mais à ses yeux il n’a pas le choix. Il répare un préjudice….. » 

Tous les ingrédients sont réunis pour un bon polar, la première est sa qualité d’atmosphère pince-sans-rire et humoristique des dialogues teintés d'accent provençal, un talent du savoir faire pour vous mettre dans les brumes de l’attente suspendue, la prise de connaissance des protagonistes au fure et à mesure du récit, parfois surprenante mais jamais de la même manière.

Nicolas Clément vous prépare à digérer l’horreur, petit à petit en y mettant le zeste de psychologie dont il a le secret. Le grand « Rouletabille », c’est l’auteur lui-même. Il est un fin gourmet de sensations contrôlées, car il arrive à faire patienter son lecteur … il le retient  pour qu’il ne se précipite pas sur le dénouement du récit tendu en dernière page.

  

Dans l’après-midi, le troisième meurtre est commis. Le troisième tableau est similaire aux deux autres ? La signature est plus marquée !

La devise de Matteli : « Un idiot qui s’assume, vous rend moins antipathique, qu’un con qui s’ignore ! »

Un tueur en série ? La police, la gendarmerie, tout le monde est sur  le pied de guerre.

Les enquêteurs savent tous que l’information judiciaire ouverte contre X pour homicide l’emportera au final, en cas de besoin. Nulle raison de se «  tirer le bourre » entre services.  

« M..J. quitte les locaux de la Crim’. Une équipe du GOS la prend en filature. Alors qu’elle marche tranquillement, une motocyclette s’approche d’elle. Le pilote casqué sort son pistolet automatique, vise la tête et tire un seul coup en plein front. Elle s’écroule au sol. Un sac est jeté par l’agresseur devant la dépouille de sa victime, puis il démarre en trombe…. »

Le sac ouvert par les enquêteurs, contient comme ils s’y attendent une nouvelle toile, toujours la même la quatrième et la dernière …

 

A suivre !

Le peintre © Nicolas Clément

 

 

 

Titre : Le Peintre

Auteur : NIcolas Clément

Editions Kirographaires

ISBN 978-2-8225-0437-9

prix : 19,45 €

 

 

 

 

 

 

Livre  sélectionné pour le livre du mois de mars 2013.

Marie-Christine Dehove © Frenchwritersworldwide.com

En savoir plus sur Nicolas Clément.

 

Association paroles et justice 

+33 2 51 66 15 66 ou This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it

Les dangers du GHB

JavaScript is disabled!
To display this content, you need a JavaScript capable browser.

 

 
Page Translation
Loading translations… loading
Part works fan club
The unmissable series
Let you touch !
Newsflash

A beautifull proof of love....Andrée Chedid.

Une belle preuve d'amour…   Andrée Chedid. Hommage à Andrée...

Read more

Support the creation

Aide à la Création du Centre National du Théâtre Paris   La Co...

Read more

The school of sincerity

Slam …The school of sincerity”Everyone can slam, it does not have ther...

Read more

Exile ...at Paris

           &nbs...

Read more

World Book and Copyrigth Day

Journée  mondiale du livre et du droit d'auteur. 23 avril 1616. ...

Read more
Babel Chat

Abandon de la langue maternelle

  Le silence est devenu sa langue maternelle     &n...

Read more

Babel of Cherkaoui

    "MOTS" de Sidi Larbi CHERKAOUI   Sidi Larbi Cherkaoui et D...

Read more

Babel Baby

    Babel Baby         Apprentissage des langues de nos petits ...

Read more

Babel B. A.-Ba

            BABEL B.A.-B...

Read more
Social Bookmark
Facebook MySpace Twitter Digg Delicious Stumbleupon Google Bookmarks RSS Feed 
Find us on Facebook..
Voices of the world

Swiss literature

    Voix du monde   Littérature Suisse   &nb...

Read more

French Literature II

    Voix du monde   Littérature Française   ...

Read more

Algerian Literature ll

  Voix du monde   Littérature algérienne    ...

Read more

French Literature I

  Voix du monde   Littérature Française    ...

Read more

Afghan Literature II

Voix du monde Littérature afghane    ...

Read more
F.W. W mobilephone
News Feeds
Prev Next

High school exam in Latvia: lowest score…

The score for the Russian language exam was 70.9%, up 6.75%, compared to ... The results for the French language exam show improvement as well ...

 - avatar 30 Jun 2014 Hits:2133 Flash

Read more

Protecting the French language &l…

Protecting the French language is high on the Liberals' priority list, said ... of Quebec's so-called language police but Bill 14 died on the order paper.

 - avatar 01 Jul 2014 Hits:2053 Flash

Read more

PLSD students place in National Frenc…

And that passion, particularly for the French language, helped them earn National Bronze Medals after completing the American Association of French ...

 - avatar 30 Jun 2014 Hits:2141 Flash

Read more

Jamia's offbeat language courses …

New Delhi: It's one thing wanting to learn a foreign language like French, German, Portuguese, Japanese or Italian. How about Pashto, Kazhaki, ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:2130 Flash

Read more

Four Students Head To France To S…

The French hosts families take in two or three students, normally from ... and friendship rapidly develop with French being the “common language”.

 - avatar 01 Jul 2014 Hits:2104 Flash

Read more

Klinsmann Raises Language Issue W…

His primary language is French, not English, raising concern that he would be able to communicate with the Belgian players, but not the Americans.

 - avatar 01 Jul 2014 Hits:2083 Flash

Read more

French language verb puzzles

This Pin was discovered by 'Ena Jenkins. Discover (and save!) your own Pins on Pinterest. | See more about puzzles, french language and languages.

 - avatar 30 Jun 2014 Hits:2132 Flash

Read more

Delta students take top honours at Fr…

Two Delta students took home top awards at this year's pan-provincial French public speaking competition Concours d'art oratoire earlier this month.

 - avatar 14 May 2014 Hits:2088 Flash

Read more

Canada and Quebec both stronger for embr…

This column is an abridged updated version of a French-language column that first appeared in L'actualité magazine. Earlier this month, Hébert ...

 - avatar 30 Jun 2014 Hits:2131 Flash

Read more