Quotations
Registration Newsletter
Donate
Thank you for your support at French Writers Worldwide
Login
French Writers Worldwide
Abdelmajid Benjelloun
Abdelmalek Rochdi
Alaa al-Aswany
Alain Flayac
Alban Desire AFENE
Alexandre Depouzier
Andrei Makine
Anita Baños-Dudouit
Annie-Gardet
Arnaud Delcorte
Ask your questions
Audrey Ferraro
Bernard Leclaire
Caline Henry Martin
Caroline De Mulder
Charlie Bregman
Charline Effah
Chris Simon
Colette Fellous
Cristina fdjesus
Damien Personnaz
Daniel Leduc
Daniel Pagés
Diane Laure Okounde Simbou
Dominique Lancastre
Dorothee Leconte
Edna Merey Apinda
Elie Naleska
Elisabeth Charier
Eric Mansfield
Fabienne Vereecken
Fatou Diome
Fidji Broustet
Florian Rochat
Francine Grimard
Fulvio Caccia
Gaby Ferréol
Geneviève Francius
Ghislaine Sathoud
Guy Watine
Ian Surraville
Jacques Cauda
Jale Arditti
Jean-Fabien
jean-Jacques dupont-yokhanan
Jeanne Benameur
Jeffrey Littrell
Jibril Daho
Jocelyne Saucier
Julien Lootens
Khalid El Morabethi
Leliana Stancu
Lotis
Louise-Minster
Luc Lavoie
Luc Merandon
Marc KABA
Marcel Zang
Marie Cholette
Marie Fontaine
Marie Laberge
Marie-Christine Dehove
Mélanie Talcott
Michel des Fontanes
Monique Longy
Myriam Salomon Ponzo
Nadir Kateb
Nassim FERRADJI
Nassima Terfaya
Nathalie SOHOU
Nicolas Clément
Nina Minizen
Nourédine Zahri
Omar Tarawneh
Pablo Poblète
Pascal Marmet
Pascal Querou
Pascale Madeleine
Pascaline Alleriana
Patricia Oszvald
Patrick FORT
Patrick-Durand-Peyroles
Pie Tshibanda
Quraishiyah Durbarry
Raphael Confiant
Rémi Devay
Robert Notenboom
Romain Monnery
Sabir Kadel
Salome Mulongo
Samputho Nantarayao
Sandra djadi
Sandrine Virbel
Seddik Mahi
Serge Lapisse
Shantalh
SILVA Frédéric
Sona Reel
St Antoine de la Vuadi
Susie Morgenstern
Sylvain Bergogne
Sylvie Arnoux
Tanya Leroy
Teklal Neguib
Thierry Ledru
Thomas Galley
Verneuil Rémy
Vladimir Nicolas
Wictorien Allende
Worr Berstein
Yano Las
Yassir Mechelloukh

Terre de Sienne

User Rating: / 0
PoorBest 

 

Terre de Sienne

 

de

 

Shantalh

couleur terre de sienne

 

Mérimée écrivait  : « cette couleur a beaucoup de corps et est très siccative, surtout après qu’elle a été calcinée. On lui reproche de pousser au noir ; mais ce n’est pas une raison pour ne pas l’employer. »


« Au dehors la nature était belle sur sa face, et sur son profil, que me cachait-elle ? J’avais l’image et pas le son… c’est sans doute ce qui me manquait le plus dans ce lieu de silence. Quant à moi, je partis la veille de mon ordination diaconale en vue du sacerdoce. J’avais saisi mes affaires sans plus réfléchir suite à un bruit de clef dans la serrure qui me fit imaginer que quelqu’un fermait la porte de ma cellule à double tour et que je ne pourrais plus voir la lumière du soleil que de l’intérieur. Je refusai de parler à quiconque et je filai à toute allure. J’entendis des pas précipités dans mon dos et je refusai de me retourner. Le diocèse était sous les feux du remue-ménage que j’étais en train de provoquer. Les murs défilaient et je ne vis plus rien. Je manifestais autant d’éclats que si j’avais sauté sur un bâton de dynamite. Mon portable se mit à vibrer et je l’ignorai. Je courus droit devant, comme un fou possédé, dévalant les rues les unes après les autres sans rien voir, refusant d’entendre. Arrivé dans le VIIIème arrondissement de Paris, j’entrai dans un bistrot et je me commandai un alcool.
Il eut l’effet escompté car je sentis mes nerfs se relâcher au bout de quelques minutes. Je restais assis là, seul, à penser au vide. »

Raphaël devait fuir pour se reconstruire ailleurs, il quittait la charité chrétienne, le pourboire à Paris pour se réveiller au Caire où les enfants aux sourires radieux quémandaient des bakchichs à tous les touristes. Raphaël avait le sentiment d’être attiré là où la vérité devait surgir, et devait contrer l’occulte. Déjà la prise de distance, lui permettait de réfléchir, et de comprendre pourquoi certains d’entre nous, étaient enclins à endoctriner d’autres pour arriver à leurs fins, car sans cela l’esprit restait hors d’atteinte de toute influence.

La veille du jour de son départ, son ami, le père Ernest lui avait offert une petite boîte contenant des images qu’il avait achetées chez un antiquaire. Ces images anciennes étaient au nombre de neuf, rangées dans un ordre établi, leurs représentations lui étaient inconnues. Ce cadeau était sans nul doute le véhicule idéologique d’un message symbolique, Raphaël avait toutes les cartes en main pour accomplir son destin ou pas. La consigne du Père Ernest était qu’il fallait les regarder avec un peu de détachement … Si l’on peut traduire un texte, il reste à expliquer le sens caché de l’image … un mysticisme d’expression dont la clé reste à trouver, des allusions à des faits mythologiques supposés connus du lecteur et que sans doute, nous ignorerons toujours.

C’est en partance pour la ville antique de Dendérah, que Raphaël fit la connaissance de Denis Horn, Egyptologue anglais, travaillant pour le British museum. Ce dernier était désireux d’éclaircir  la notion de faculté du mental, et de la fusion des énergies, ainsi que d’analyser avec des méthodes scientifiques, les mesures que l’on peut enregistrer dans ces lieux immergés qui centralisent ces forces du passé.

 

«J’avais toujours gardé une certaine distance avec tout : le monde spirituel, la vie et ses dures réalités et je voulais garder cette même distance avec le monde des ombres ou le monde ésotérique. Si nous ne gardons pas une certaine distance, je ne vois pas comment ne pas verser progressivement vers une orientation qui pourrait me nuire car tout absolu est, pour moi, un conditionnement d’abord de l’esprit, ensuite du corps et il ne peut y avoir de retour possible que par une solution drastique et définitive pour rompre un processus engagé. Sur ce point Denis et moi partagions le même point de vue et cela nous permettait d’investiguer même les grandes profondeurs. »

 

Si Raphaël pensait tenir toutes les cartes en main, son avenir n’était pas pour autant tracé. Chemin faisant, certaines cartes disparaissaient en laissant des traces, phénomènes inexplicables pour ceux qui ne pouvaient pas lire dans les ténèbres. Les neuf cartes seraient-elles les clefs qui ouvriraient des portes ?  Mais de quelles portes s’agit-il ?

« Peut-être neuf cartes, huit sans aucun doute possible, la septième disparaît, après avoir pensé l’avoir retrouvée, mais disparaît bel et bien, une sixième est toujours en lieu sûr, par contre cinq ne peuvent s’échapper mais le miroir sur le quel je les ai collées se brise. Que faut-il en penser ? »

Les portes de la provocation, de l’opposition, un jeux qui impose des droits d’entrée, un spectre qui vous fait peur et vous laisse sur le seuil de votre conscience, effrayé par la défausse organisée par un grand ponte invisible…Raphaël va-t-il retrouver les cartes fantômes ? La peur instaurée quelle que soit sa forme, a une emprise psychologique redoutable, trop de gens parmi nous veulent régir la vie des autres, pour leur propre intérêt uniquement !

Shantalh, est une auteure qui a ce que j’appellerai une solitude d’avance !
Elle connaît les mots et leur puissance d’action, la reconduction des rituels psychiques ou physiques qui donnent les moyens d’influencer l’esprit et  de manipuler les forces obscures qui sommeillent au fond de chacun individu.

Il lui suffit de donner une représentation en image à la valeur de l’homme pour découvrir le sens de la responsabilité, une carte à deux  faces et donc à deux valeurs. La conscience dont l’auteur vous parle jusqu'à présent est la conscience de l'altérité donc, en toute logique, la conscience de sa propre individualité, de la différence qu'il existe entre soi-même et l'environnement biologique et physique. La dualité et son libre arbitre ont été créé en notre essence vitale originelle, seule la sagesse s’acquière en notre passage sur terre, sorte de préface qui construit le passeport pour un au-delà.
L’humanité a été profondément influencée par le règne animal. Les animaux sont à la base de nombreux échafaudages culturels et idéologiques. Ils sont également au cœur des mythes fondateurs. Selon chaque religion, l’animal est déifié ou diabolisé.
Prenez conscience qu’il ne s’y trouve ni Dieu, ni Diable ! C’est l’Homme qui interfère pour poursuivre un combat, endoctrine les jeunes à devenir des armes avant d’être des hommes, briser le mental d’un être pour le dominer, avant qu’il ne puisse lui-même se mettre à penser.
Le chemin de l’existence a deux voies et ces deux voies peuvent nous mener à d’autres voies, à nous de savoir laquelle choisir …

 

« Quand j’étais enfant, précisa Raphaël, je n’avais pas les moyens de savoir si tout ce que j’entendais était vrai, mais je ne pouvais pas croire que mon entourage puisse me mentir volontairement et pourtant, ce fut le cas. Tout ce que l’on met dans le crâne est un piège. La question est, qui de nous veut être différent, qui de nous adoptera la même conduite, qui sera influencé par telle ou telle conduite et pourquoi quelque chose en lui le poussera à agir de cette manière plutôt qu’une autre, son caractère aidant. »


Faut-il toujours déterré la vérité ? Faut-il absolument connaître son passé pour construire son future ? Pour Denis, ce que l’humanité ne doit jamais savoir, reste enfoui. Et pour vous ?

 


Shantalh nous séduit par ses personnages, par le sens du mystère, elle allume votre esprit et vous tient éveillé, puis choisit de vous éteindre graduellement.  Elle vous laisse dans un labyrinthe de questions qui s’évaporent pour mieux vous menez vers une réflexion plus approfondie sur des sujets vertueux d’humanisme … Chutt…  C’est de l’ombre que viendra la lumière.

Shantalh fait partie de ces auteures discrètes, assise sur les pierres chaudes de la Piazza del Campo de Sienne, le regard félin couleur pistache, les yeux mis-clos au soleil couchant, la chaleur des ocres  et des rouges se calcinent doucement, alinéa vers la nuit cendrée. Pendant un cours instant,  les desseins de l’Histoire se dessinent sur les façades de terre brûlée, c’est un moment de Vérité qui s’accomplit en temps voulu, et se réalise sans l’ombre d’un doute, vous laissant un goût d’éternité.

«....Comme il est important de vivre le moment présent, en étant le plus heureux possible, occultant toutes ces foutaises de mésentente des hommes car la vie s’arrête souvent avant minuit… Quant à l’après-vie, le sujet est complexe. Ceux qui y croient se sentent rassurés et ceux qui réfutent cette hypothèse, veulent trop souvent et catégoriquement imposer leur vue aux autres et c’est l’éternel refrain de la domination de l’esprit de l’un sur l’autre. Je crains que le doute l’emporte, ils ne savent pas et ne veulent pas savoir car ils craignent de savoir. Ce n’est pas parce que ce n’est pas tangible que ce ne peut être réel.

Laissons donc en paix les vivants comme les défunts mais gardons à l’esprit l’amour qu’on leur portait et que le mépris reste aux méprisants. Si l’homme était conscient qu’aimer est une valeur essentielle que l’amitié donne quelquefois, il saurait pourquoi quand une rupture se concrétise, qu’il a perdu celui qu’il recevait. Preuve en est que dans certaines situations de solidarité, le cœur est souvent l’ennemi de la raison, la pitié étant un mauvais juge et pourtant grand est l’esprit de l’homme quand il a tendu la main à un être de bien.

Je n’ai sans doute pas confiance en l’homme car il est derrière tant de mal, mais l’être humain peut nous surprendre par de bien nombreuses qualités, par bien des bontés ».

Comme l’argile, substance dans laquelle est façonnée une diversité infinie de choses, l’homme modèle sa conscience, sédimentation du discernement. Les pensées existaient toutes potentiellement dans l’argile avant que chacune d’elles fût réalisée, ainsi  sont-elles identiques dans leur substance. Leur forme ou leur manifestation les différencie, mais une fois façonnées, et tant que dure leur forme elles sont séparées et différentes.
Vos yeux de lecteur averti  démêleront les secrets sentiments, et les plis de votre coeur verront tout l'artifice.

 

 

 Terre de Sienne de Shantalh

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez sur la couverture pour vous procurer le roman

Livre sélectionné pour le livre du mois de novembre 2014.

Découvrir la biographie de Shantalh

Lire son premier roman " La sonate "

Marie-Christine Dehove po Frenchwritersworldwide.com

25 novembre 2014.

 

Merci à Arte pour ce document très intéressant sur le secret de la loi d'attraction !

 

JavaScript is disabled!
To display this content, you need a JavaScript capable browser.

 

 

 

 
Page Translation
Loading translations… loading
Part works fan club
The unmissable series
Let you touch !
Newsflash

Museum of Letters and Manuscripts

    "Spoken words fly away, writings remain". The ...

Read more

Grand Prix du roman métissé

Maryse Condé, Grand prix of the multiracial novel. ...

Read more

Meeting of French and American writers in New York .

  Meeting of French and American writers in New York ...

Read more

Third Congress of the Caribbean writers

Le thème de réflexion du troisième congrès, lequel se tiendra ...

Read more

Synopsis de serge Lapisse

PROJET CINEMATOGRAPHIQUE  de Serge Lapisse   ...

Read more
Babel Chat

Abandon de la langue maternelle

  Le silence est devenu sa langue maternelle     &n...

Read more

Babel of Cherkaoui

    "MOTS" de Sidi Larbi CHERKAOUI   Sidi Larbi Cherkaoui et D...

Read more

Babel Baby

    Babel Baby         Apprentissage des langues de nos petits ...

Read more

Babel B. A.-Ba

            BABEL B.A.-B...

Read more
Social Bookmark
Facebook MySpace Twitter Digg Delicious Stumbleupon Google Bookmarks RSS Feed 
Find us on Facebook..
Voices of the world

Swiss literature

    Voix du monde   Littérature Suisse   &nb...

Read more

French Literature II

    Voix du monde   Littérature Française   ...

Read more

Algerian Literature ll

  Voix du monde   Littérature algérienne    ...

Read more

French Literature I

  Voix du monde   Littérature Française    ...

Read more

Afghan Literature II

Voix du monde Littérature afghane    ...

Read more
F.W. W mobilephone
News Feeds
Prev Next

French book publishers risk being…

Six thousand languages are spoken worldwide, but few have a market for books. French is the fifth-largest language pool, coming after Chinese, ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:2007 Flash

Read more

The case against Belgium

It's true that chocolate, beer, and french fries are all hard to hate. ... What's more, in the early 19th Century the French language was very widely ...

 - avatar 01 Jul 2014 Hits:2059 Flash

Read more

Host families needed for French s…

Host families needed for French students ... The student travel is made possible by Paris-based LEC (Language, Education, Culture). This story ...

 - avatar 30 Jun 2014 Hits:1946 Flash

Read more

French language verb puzzles

This Pin was discovered by 'Ena Jenkins. Discover (and save!) your own Pins on Pinterest. | See more about puzzles, french language and languages.

 - avatar 30 Jun 2014 Hits:1913 Flash

Read more

French language

French Language News

Administrator - avatar Administrator 04 Mar 2014 Hits:2492 Flash

Read more

Language classes embark on Defens…

The level IV French, Mandarin, and Spanish classes and a few AP French students will be heading to the Monterey Bay to attend Language Day at the ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:1940 Flash

Read more

France carrier SFR to roll out Wi…

Leading France wireless carrier SFR will roll out the over-the-air update to ... service Cortana, though it is unlikely to work with the French language.

 - avatar 01 Jul 2014 Hits:1964 Flash

Read more

Teacher of French Language - Sept…

Apply for Teacher of French Language - September - Brent in Brent on Guardian Jobs. Full Time position working for ACADEMICS LTD.

 - avatar 30 Jun 2014 Hits:1842 Flash

Read more