Quotations
Registration Newsletter
Donate
Thank you for your support at French Writers Worldwide
Login
French Writers Worldwide
Abdelmajid Benjelloun
Abdelmalek Rochdi
Alaa al-Aswany
Alain Flayac
Alban Desire AFENE
Alexandre Depouzier
Andrei Makine
Anita Baños-Dudouit
Annie-Gardet
Arnaud Delcorte
Ask your questions
Audrey Ferraro
Bernard Leclaire
Caline Henry Martin
Caroline De Mulder
Charlie Bregman
Charline Effah
Chris Simon
Colette Fellous
Cristina fdjesus
Damien Personnaz
Daniel Leduc
Daniel Pagés
Diane Laure Okounde Simbou
Dominique Lancastre
Dorothee Leconte
Edna Merey Apinda
Elie Naleska
Elisabeth Charier
Eric Mansfield
Fabienne Vereecken
Fatou Diome
Fidji Broustet
Florian Rochat
Francine Grimard
Fulvio Caccia
Gaby Ferréol
Geneviève Francius
Ghislaine Sathoud
Guy Watine
Ian Surraville
Jacques Cauda
Jale Arditti
Jean-Fabien
jean-Jacques dupont-yokhanan
Jeanne Benameur
Jeffrey Littrell
Jibril Daho
Jocelyne Saucier
Julien Lootens
Khalid El Morabethi
Leliana Stancu
Lotis
Louise-Minster
Luc Lavoie
Luc Merandon
Marc KABA
Marcel Zang
Marie Cholette
Marie Fontaine
Marie Laberge
Marie-Christine Dehove
Mélanie Talcott
Michel des Fontanes
Monique Longy
Myriam Salomon Ponzo
Nadir Kateb
Nassim FERRADJI
Nassima Terfaya
Nathalie SOHOU
Nicolas Clément
Nina Minizen
Nourédine Zahri
Omar Tarawneh
Pablo Poblète
Pascal Marmet
Pascal Querou
Pascale Madeleine
Pascaline Alleriana
Patricia Oszvald
Patrick FORT
Patrick-Durand-Peyroles
Pie Tshibanda
Quraishiyah Durbarry
Raphael Confiant
Rémi Devay
Robert Notenboom
Romain Monnery
Sabir Kadel
Salome Mulongo
Samputho Nantarayao
Sandra djadi
Sandrine Virbel
Seddik Mahi
Serge Lapisse
Shantalh
SILVA Frédéric
Sona Reel
St Antoine de la Vuadi
Susie Morgenstern
Sylvain Bergogne
Sylvie Arnoux
Tanya Leroy
Teklal Neguib
Thierry Ledru
Thomas Galley
Verneuil Rémy
Vladimir Nicolas
Wictorien Allende
Worr Berstein
Yano Las
Yassir Mechelloukh

Faïza, le défi

 

Faïza Le Défi Nassima Terfaya

        A la mémoire de ma défunte mère.

Nassima Terfaya

 

Lalla Sakina la grand-mère, Faïza la mère, et Nadjah la fille, trois femmes.

Trois femmes de différentes générations, le même combat, le même défi. chacune son destin.

 

“La femme est l’avenir de l’Homme »

©Jean ferrat

Lalla sakina, sa mère n’avait pas eu de fils, et elle nourrissait le vœu que sa fille Faïza fasse des études, car elle-même se sentait ignorante. Elle voulait soutenir sa fille dans ses choix, elles entrèrent donc en résistance toutes les deux. Faïza s’inscrivit au concours qui avait pour but de donner une chance aux jeunes qui, n’ayant pas pu poursuivre leurs études avaient comme elle, un niveau appréciable.

Lalla Sakina, sa mère comme toutes les mères du monde, désire pour ses enfants le meilleur de ce qu’elle peut leur donner, elle a dans sa sagesse le cœur d’un sanctuaire où sa fille peut trouver refuge, aide, réconfort, consolation, la femme mère source de bonté, d’amour, qui se bat à travers sa fille pour un monde plus juste.

 

 

Faîza, jeune adolescente, assise au bord du fleuve, la silencieuse « Sekta »…

Elle se laissait emporter par ce monde pittoresque et enchanteur, propice aux rêves et à l’imagination Elle se plaisait à regarder tout ce qui l’entourait avec insistance..

Faïza est naturellement curieuse … Elle vit en Algérie, dans une famille modeste, ou le temps s’écoule sans que rien ne change de générations en générations.

Faïza n’est pas comme les autres jeunes filles de son village, les garçons ne l’intéresse pas, elle a un don ….la capacité de s’émerveiller devant toute chose de la nature.

Elle voit la face cachée des choses, elle sent la vie dans chaque feuille, dans chaque moineau, dans chaque être de vie. Son visage s’illumine à chaque mot. La nature source d’équilibre, et de ressourcement, la terre, notre mère universelle.

 

Je prends le risque de me proposer,

De me définir là où je suis, là où je me sens.

 

 

Elle va obstinément aller à contre courant, car elle cherche des réponses à ses questions.

L’ignorance est pour elle la pire des humiliations, elle est clairvoyante, a de l’audace et du courage. Rien ni personne ne l’empêchera d’aller vers son destin de femme qu’elle a choisi, cette soif de connaissance et de savoir doit être étanchée.

L’exploit de Faïza, une adolescente qui devient femme,  elle est reçue première au concours, dans le respect des autres et d’elle-même. Cette grandeur d’âme passe par une souffrance du cœur, de l’esprit, de l’incompréhension, qui se traduit  aussi en une souffrance physique. Mais la persévérance et l’obstination, l’amènera à l’université, la découverte d’un nouveau monde où elle devra redéfinir constamment ses priorités de vie.

 

« La vie est une succession de naissance »

 

 

 

En écrivant ce roman, Nassima Terfaya est la voie du juste milieu et voix de la modération, l’exagération de tous ordres la blesse profondément. Faîza sont héroïne, est un symbole pour toutes les femmes du Maghreb, elle donne une ouverture pour un mieux être des femmes qui, dans plusieurs régions continuent à vivre l’injustice d’une société  incompréhensive du statut même de  la femme.

Nassima Terfaya dans son chemin de vie, est entrée en résistance pour exister….et non pour dénigrer les hommes autour d’elle. La force qu’elle a acquise n’est pas une force qui écrase le genre humain, mais bien celle qui le relève.

En aucun cas, Nassima Terfaya utilise la faiblesse  des hommes, et ne s’en sert pour augmenter sa force…c’est pour cela que son combat est juste.

 

 

 

Zoubir, son cousin, jeune homme qui a eu la chance d’étudier à la ville, l’encourage à reprendre ses études par correspondance, une scolarité que son père lui avait formellement interdit de poursuivre. Zoubir répète plusieurs fois que «nos vies dépendent de nos efforts». Que l’on soit un homme ou une femme se sont les efforts pour se redresser et se tenir debout, qui nous rendrent auteur de notre propre vie.

Mais ces efforts buttent parfois contre la méconnaissance, l’envie, la jalousie, l’incompréhension du genre humain que nous côtoyons dans notre histoire journalière. Nos ressentis et nos mal-vécus, toutes ces émotions nous laissent des blessures à l’intérieur de nous.-mêmes et c’est en cherchant les mots du  dialogue que nous tissons les vraies relations de l’évolution de l’humanité.

Quand tu me dis non !

Cela éveille en moi

Les angoisses anciennes

Des peurs encore inexplorées

Des ombres fugitives d’appels inexpliqués

Des abîmes d’inquiétudes sourdes.

 

Le père  va exagérément punir sa compagne Alla Sakina, en la frappant au visage risquant de lui faire perdre la vue,  L’honneur du père bafoué, sa fille serait alors une femme libérée, et de mauvaise réputation.. un prototype de pensée tyrannique masculine d’un autre siècle.

Ici le mot honneur perd son sens authentique, il n’y a pas d’honneur à rabaisser ses enfants, à les laisser dans l’ignorance, à ne pas leur donner une chance que l’on a pas reçue soi-même. Ici l’auteur traduit la symbolique du regard, retirer la vue à quelqu’un c’est une mutilation du corps, mais aussi de l’esprit, une blessure qui symbolise l’aliénation de l’être, de sa dignité,  la violence d’un être  « qui pêche par ignorance », l’obscur contrôle patriarcal sur la famille.

Pourtant

Quant tu me dis non !

C’est ton existence

Que tu me révèles

Que tu me rappelles

En te refusant.

 

 

C’est ton désir à Toi

Que tu affirmes

Que tu me tends

A bout de peurs

   A fleur d’espoirs…

 

 

Nassima Terfaya s’adresse aussi  aux hommes par ce roman : certains hommes éprouvent la difficulté d’accepter que la femme s’élève par elle-même, créant ainsi un amoindrissement fictif de leur personne et un rejet systématique de l’autre. Ils perdent alors confiance en eux-mêmes, car il ne contrôle plus l’autre. L’homme croit que la femme lui appartient, alors que chaque personne s’appartient d’abord à elle-même. Quand la femme s’émancipe l’homme croit qu’elle va le quitter, et que la connaissance intellectuelle acquise va lui donner la liberté, et il perd pied, car il croit que lui seul peut lui apporter le bonheur…et voilà qu’elle trouve son bonheur sans lui. Non pas sans lui !

 

Le chapiteau du temple est soutenu par deux colonnes écartées et parallèles, l’homme et la femme sont ces deux soutiens qui tiennent le toit de la maison familiale, si l’un deux perd pied c’est tout l’édifice qui s’écroule, et si l’un s’élève il tirera l’autre avec lui, pour que le toit reste d’équerre…les enfants pourront jouir de l’élévation du niveau familiale intellectuel, spirituel, monétaire…leur futur en sera transformé pour un mieux être et un bonheur partagé.

 

Quand tu me dis NON

Et que je l’entends

Et que je l’accepte

Sans me sentir nié

Sans me sentir écartelé…

 

 

 

« Faïza était au bord du fleuve qui avait vu naître sa fille. En regardant sa fille, Nadjah, intelligente et éveillée, elle nourrissait l’espoir qu’elle au moins, aurait une vie meilleure. Les hommes de son village avaient pris conscience et un déclic majeur s’était fait dans les esprits…elle avait frayé un chemin à toutes les femmes de son village, il n’y aurait plus de fille sans projet, ni de honte en les envoyant à l’école et au lycée.

"Ses mains étaient glacées ainsi que ses pieds. Faïza était majestueuse dans ce lieu d’élection. Son fleuve lui avait donné le secret de sa force. Le soleil la caressait avec prudence de peur de la brusquer, disparaissait et revenait de peur de la décevoir".

La nature complice, lui donnait l’impression d’un être compréhensif, attentif et délicat..»

Nous pouvons commencer à Etre

TOI et MOI

Instant précaire

Mais Ô combien fertile

D’une rencontre vraie.

 

«  DES-ACCORDS »  © Sarah Charlier .

 

 

faiza, le défi

 

Vous procurez le roman 

Faïza, Le Défi

lire quelques extraits Library Wobook

Dédicace du roman "Faïza,le défi " Edilivre 

Salon du 25éme Heure du Livre du Mans

au stand de la Librairie Siloé

du 8 octobre 2011 à 10h00 au 9 octobre 2011 à 19h00

Quai Louis Blanc. Le Mans. Sarthe. 72000 Le Mans.

 

 

Marie-Christine Dehove © frenchwritersworldwide.com

octobre 2011

 

Nouveau ! 22 janvier 2014

Envie de connaître la vie de Faïza !

 

click on the cover and buy the book

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez sur la couverture pour vous procurer le roman !

 

 

 

 

 
Page Translation
Loading translations… loading
Part works fan club
The unmissable series
Let you touch !
Newsflash

Support the creation

Aide à la Création du Centre National du Théâtre Paris   La Co...

Read more

Exile ...at Paris

           &nbs...

Read more

Festival d'Avignon 2011...Marcel Zang

TOUT UN PROGRAMME  18 juillet 2011   "La parole vien...

Read more

Derrière la caméra, Un écrivain

  Writer behind the camera    Cherche sp...

Read more

Meeting of French and American writers in New York .

  Meeting of French and American writers in New York ...

Read more
Babel Chat

Abandon de la langue maternelle

  Le silence est devenu sa langue maternelle     &n...

Read more

Babel of Cherkaoui

    "MOTS" de Sidi Larbi CHERKAOUI   Sidi Larbi Cherkaoui et D...

Read more

Babel Baby

    Babel Baby         Apprentissage des langues de nos petits ...

Read more

Babel B. A.-Ba

            BABEL B.A.-B...

Read more
Social Bookmark
Facebook MySpace Twitter Digg Delicious Stumbleupon Google Bookmarks RSS Feed 
Find us on Facebook..
Voices of the world

Swiss literature

    Voix du monde   Littérature Suisse   &nb...

Read more

French Literature II

    Voix du monde   Littérature Française   ...

Read more

Algerian Literature ll

  Voix du monde   Littérature algérienne    ...

Read more

French Literature I

  Voix du monde   Littérature Française    ...

Read more

Afghan Literature II

Voix du monde Littérature afghane    ...

Read more
F.W. W mobilephone
News Feeds
Prev Next

French book publishers risk being…

Six thousand languages are spoken worldwide, but few have a market for books. French is the fifth-largest language pool, coming after Chinese, ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:2065 Flash

Read more

French language verb puzzles

This Pin was discovered by 'Ena Jenkins. Discover (and save!) your own Pins on Pinterest. | See more about puzzles, french language and languages.

 - avatar 30 Jun 2014 Hits:1978 Flash

Read more

French on the Web: Quebec Court L…

What next, he's going to say that English and other languages are actually equal to French? Surprisingly he has the very nerve to do so and argues ...

 - avatar 14 May 2014 Hits:2024 Flash

Read more

French seek help over stolen Schu…

“Nobody has been identified as the author of these acts,” prosecutor Jean-Yves Coquillat is quoted as saying by French-language AFP.

 - avatar 01 Jul 2014 Hits:2025 Flash

Read more

France vs Nigeria LIVE: World Cup…

I've been told by my esteemed colleague Jim Daly that I need to pepper my match build up with more French language references. I vow only to do it ...

 - avatar 01 Jul 2014 Hits:1967 Flash

Read more

Teacher of French Language - Sept…

Apply for Teacher of French Language - September - Brent in Brent on Guardian Jobs. Full Time position working for ACADEMICS LTD.

 - avatar 30 Jun 2014 Hits:1891 Flash

Read more

High school exam in Latvia: lowest score…

The score for the Russian language exam was 70.9%, up 6.75%, compared to ... The results for the French language exam show improvement as well ...

 - avatar 30 Jun 2014 Hits:1979 Flash

Read more

France carrier SFR to roll out Wi…

Leading France wireless carrier SFR will roll out the over-the-air update to ... service Cortana, though it is unlikely to work with the French language.

 - avatar 01 Jul 2014 Hits:2015 Flash

Read more

Klinsmann Raises Language Issue W…

His primary language is French, not English, raising concern that he would be able to communicate with the Belgian players, but not the Americans.

 - avatar 01 Jul 2014 Hits:1944 Flash

Read more

Montreal to host French language

The meeting is part of David's action plan to protect and promote the French language 40 years after Robert Bourassa's Liberal government declared ...

 - avatar 01 Jul 2014 Hits:1935 Flash

Read more